1er Janvier, Solennité de Marie Mère de Dieu

En ce 1er janvier 2018, nous lançons notre « missive » mensuelle.
Maternité : Une voix royale de la mission !

« Marie est “ Mère de Dieu ” en tant que “ femme ”. Donc toute femme en partage, en quelque sorte , l’aspiration, l’attente, donc le droit, la dignité, la grâce, la prédestination »
( Saint Jean Paul II – Mulieris dignitatem)

Bonne fête à vous toutes ! Oui, à toutes les femmes !

Au-delà de ma condition de vie, de mon état, tout simplement parce que je suis femme, Dieu m’a confiée une mission maternelle particulière dans ce monde. La maternité est par excellence une voie missionnaire de l’Amour! En mission!!!

A travers cette solennité de Marie Mère de Dieu, nous somme toutes concernées. Dieu a choisi une femme et cela demeure de façon singulière. Dieu aime passer par la femme pour amener le Salut. Déjà dans l’Ancien Testament Il suscita Rahab pour cacher les espions en terre promise, Esther pour sauver le peuple, Deborah pour réveiller l’ardeur des chefs et les mener vers la victoire et tant d’autres encore, qui toutes à leur façon ont été mères pour Israël. Le mot mère en hébreux se dit « Em », facile à retenir non ? «Comme aime» : « Adam donna à sa femme le nom d’Eve, car elle était la mère (em) de tous les vivants » Gen 3,20. Ce tout petit mot est un vaste programme. Il peut se traduire par mère, mais encore par carrefour, point de départ ou de division. C’est clair, la mère est aussi celle qui se positionne pour donner une direction. Elle veille à la nourriture physique et spirituelle. Mais voilà, cela demande aussi de la fermeté et combien de mères témoignent de céder souvent, face à la pression, menées par leur sensibilité exacerbée…Il n’y a qu’à regarder les chiffres des auditions de l’ émission « super nany » et le fait même qu’elle existe, pour comprendre que beaucoup de mères sont en perte de vitesse. Mais cela ne se vérifie pas seulement pour les mamans, mais pour nous toutes femmes. Pour compenser parfois cette sensibilité, nous nous durcissons par mesure de protection, et finalement nous nous « stérilisons », que de peines, que de larmes…Pour être pleinement mère, il nous faut donc aussi être pleinement libre, ou libérée, habitée par le Verbe, à la suite de Marie.

« Finalement c’est un devoir essentiellement chrétien que d’éveiller et d’encourager la vie de la foi dans les âmes, chaque fois qu’il est possible de le faire. Si, cependant, l’accomplissement de ce devoir relève tout spécialement de la vocation de la femme, c’est grâce à la place qu’elle occupe auprès du Seigneur ».(Ste Edith Stein, la femme et sa destinée, ‘Vocation de l’homme et de la femme’ (1932))

Demandons au Seigneur par l’intercession de sa Mère une grâce toute spéciale de liberté dans l’Esprit, de douceur et de fermeté, qui indiquera à tous ceux que nous rencontrons, le Chemin, la Vérité et la Vie ! Sa Présence !

Seigneur : par le Cœur maternel de Marie, visite et guéris mon cœur de femme afin qu’il contienne plus d’amour qu’il ne le peut humainement et parle à tous de ta Présence. Je t’ouvre les lieux les plus arides de mon cœur, fais refleurir les prairies desséchées de mon âme, relève les ruines de mon histoire et affermis ce qui s’est affaiblis, que je puisse ainsi recevoir tes eaux vives, et abreuver de Toi tout ceux que tu me confies.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s