Il vient appeler…

Certaines phrases de Jésus sont connues même par les non-chrétiens, comme par exemple : « Je ne suis pas venu appeler les justes, mais les pécheurs. » (Matthieu 9,13). Ici, comme pour toute Parole de Dieu, tous les mots sont importants ; le Christ aurait pu dire simplement : « Je ne suis pas venu pour les justes, mais pour les pécheurs », mais il a voulu préciser « appeler… les pécheurs ». Notez qu’il vient juste d’appeler un collecteur d’impôt, Matthieu, en lui disant : « Suis-moi ! », et « l’homme se leva et le suivit ». Il y a une façon passive d’accueillir l’amour gratuit du Christ qui ne produit pas de fruits, car on attend tout du Seigneur sans coopérer avec lui. Et puis il y a une façon active, celle de Matthieu et de tous ceux qui accueillent la Miséricorde du Christ mais activement, en se levant et en marchant à sa suite chaque jour et de toujours plus près.