Missive du mois

Dieu cherche des collaborateurs!

Dernièrement Arte a diffusé une très belle émission sur la vie des otages après leur libération.  Beaucoup ont bien du mal à retrouver le goût de vivre, mais une femme témoignait de sa reconstruction heureuse. Le journaliste lui demanda alors comment avait- elle réussie à si bien se relever. Elle répondit «en sortant de cette épreuve, j’ai décidé de ne pas faire de ma souffrance le centre de ma vie » puis cette femme témoigna s’être tournée, résolument, dans le service d’autrui! Quelle leçon!

 

Qui acceptera de M’abandonner  toutes ses souffrances, ses préoccupations personnelles, ses soucis, sa famille, ses contrariétés et se lèvera pour s’occuper de Mes préoccupations, Mes soucis, Mes enfants ? Qui fera ce troc divin, ce don, cette offrande? C’est ainsi que j’imagine Dieu, parcourant la terre, à la recherche  d’intercesseurs. J’imagine aussi, Marie empressée, soufflant à l’Esprit Saint « Vas voir mes filles, c’est sûr, tu trouveras des recrues, orantes et combattantes pour le Royaume ». Du temps du prophète Ezéchiel, le pays allait mal, la corruption sévissait, les familles étaient divisées, les pauvres abandonnés et le Seigneur se tourna alors vers son prophète ainsi : « Le peuple du pays se livre à la violence, commet des rapines, opprime le malheureux et l’indigent, foule l’étranger contre toute justice. Je cherche parmi eux un homme qui élève un mur, qui se tienne à la brèche devant moi en faveur du pays… » (Eze22, 29-30) Cet homme, c’est moi, c‘est toi…faisant de la souffrance du Cœur de Dieu et de nos frères et sœurs le centre de nos préoccupations, abandonnant  les nôtres à la divine Providence.

 

Nous organisons des weekends de FORMATION à l’INTERCESSION et comme il est difficile de trouver des recrues pour cette immense armée de collaborateurs! Ce carême nous invite à contempler notre Sauveur crucifié pour que tous les hommes soient sauvés, tenons-nous à ses côtés : « Sur tes remparts, Jérusalem, j’ai placé des veilleurs ; ni de jour ni de nuit, jamais ils ne doivent se taire. (Isaïe 62, 6). Veillons, intercédons, élargissons nos cœurs de femme aux dimensions du monde car : « Nous avons un avocat auprès du Père, Jésus-Christ le juste. Il est lui-même une victime expiatoire pour nos péchés, non seulement pour les nôtres, mais aussi pour ceux du monde entier. 1 Jean 2. /2

L’intercession n’est pas un appel réservé aux plus de 80 ans, priant un chapelet dans une chapelle latérale de nos églises, aux impotents… ! L’intercession est notre affaire à tous, elle est cachée mais puissante, exigeante mais victorieuse, parlez-en aux habitants de Sodome (Gen 18,17-33) sauvés par l’intercession d’un seul homme, Abraham. Quand Jésus entre dans Jérusalem le jour dit des Rameaux, les pharisiens sont choqués par la clameur, Jésus leur répond: « s’ils se taisent les pierres crieront » (Luc 19,39). Voici la clameur qui monte de nos cœurs de chair dans l’intercession, ouvrant un passage pour le Roi des rois dans les ténèbres du monde, acclamant le Triomphateur de tout mal.

JPII a lancé un appel aux femmes à Lourdes le 15 aout 2004 : « De cette grotte, je vous lance un appel spécial à vous, les femmes …il revient d’être sentinelles de l’Invisible ! Voici notre réponse : un weekend à Lourdes pour former des intercesseurs-collaborateurs, nous vous y attendons, Dieu recrute dans son immense armée de prière.

Saint Carême !

https://missionfemmelevetoi.com/agenda/