Retraite octobre 2018

 » Il faut toujours prier comme si l’action était inutile et agir comme si la prière était insuffisante » disait Sainte thérèse de l’enfant Jésus.

Marthe ou Marie ?

Action et/ou contemplation ? Le Pape François nous dit : «C’est bien de ne pas faire le mal, mais c’est mal de ne pas faire le bien », mais aussi « La prière est le premier travail missionnaire et c’est aussi la plus efficace » ! Voilà, tout est dit ! Il nous faut être des priants missionnaires et des missionnaires priants ! Des priants bienfaisants et des bienfaisants priants. Ainsi on étés Ste Thérèse d’Avila, remarquable femme d’action est maîtresse d’oraison, et notre petite Thérèse de l’Enfant Jésus, carmélite cloîtrée qui sera déclarée patronne des missions ! Vous voyez, décidément ces deux mouvements sont indissociables, ainsi nous cheminerons pour appointir ces deux mouvements dans nos vies ! 

Jour 1 : La prière, un style de vie !

Jour 2 : Orantes et combattantes, oui, mais le bon combat!

Jour 3 : jour Tout est dans mon baptême ! 

Bonus : Respire !

Jour 1, la prière une style de vie

Deviens maison de prière ! Notre féminité nous attire presque naturellement vers les choses de l’intérieur. La femme n’est- elle pas tirée des profondeurs de l’homme ? Il semble que Dieu lui-même soit rentré en lui-même comme un artiste, pour nous créer. La femme de façon singulière redistribue ce qu’elle reçoit à l’intérieur! Savez-vous cacher vos humeurs ? Elles se devinent toujours. Tout son corps l’atteste, ses entrailles pour l’accueil, sa poitrine pour nourrir puis laisser l’enfant se détacher, son cycle…que de mystères se déroulent en notre intérieur. Elle semble dire à l’humanité : « quelqu’un habite en toi et toi tu habites à l’intérieur de quelqu’un », quelle richesse ! Cette intériorité a besoin d’être nourrie de contemplation, de cette relation avec Dieu, car inévitablement je redistribue ce que je porte et mes actions en sont directement imprégnées, habitées. Dans Math 22,37  «  Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur » voilà ce qui préside à toute nos actions, les inspire, les dirige….mais encore non seulement dans ces temps mis à part pour Lui, mais jusque dans nos affairements : « Comprenez que si c’est à la cuisine, le Seigneur circule parmi les marmites » dit Therese d’Avila.

Questions :

-Est-ce que je fonde ma journée sur le roc de la prière dés le matin, confiant aussi toutes mes actions du jour ?

-Je suis le sanctuaire du Dieu vivant, est ce que je prends du temps pour parfumer ce sanctuaire de Sa Présence ? Je sais dépenser et passer du temps pour mon corps, et la beauté de mon âme ?

-Est-ce que je vis une sorte de schizophrénie spirituelle, du temps pour Dieu et le reste pour moi et le monde ?

Exercice Pratique : je prends un temps pour regarder l’organisation de ma journée et je vois comment je pourrais l’articuler autour de temps particulier réservé à Dieu et non l’inverse…attendez vous à des surprises !

 

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)


Jour 2 : Orantes et combattantes, oui, mais le bon combat!

 « O Jésus, mon Amour… ma vocation, enfin je l’ai trouvée, ma vocation, c’est l’amour … Oui »

Il arrive bien souvent que nos cœurs soient divisés, Dieu d’un côté et ma vie de l’autre, ainsi nous cachons bien des choses à Jésus et nous avons du mal à faire de notre vie une prière continue, une relation continue avec Dieu et de nos actions un prolongement de notre contemplation. Nous voulons apprendre à parler de tout à Jésus. Après la chute Dieu demande à Adam : « où es tu ? », Cette question est permanente, où suis je ? Avec Dieu ? Avec moi ? Avec le monde ? N’est ce pas, au passage, une femme qui, en écho à la voix du Père va demander au Nouvel Adam « Où étais tu ? » au Temple, et la réponse est claire : « Aux affaires de mon Père ». Et moi, où suis-je ? Le malentendu bien souvent vient du fait que je peux utiliser la prière pour moi, pour mes besoins. Ou encore me croire indigne, insuffisante…la fiancée du cantique elle nous indique la voix de l’amour qui féconde toutes nos actions : « je suis noire, mais je suis belle ! ». Elle s’approche tout comme elle est, venez comme vous êtes !  La femme est faite comme un « ezer », une aide, un secours. Elle aime que l’on ait besoin d’elle et cela guide souvent ses actions, c’est dans son ADN, mais ainsi elles se trouvent souvent en danger de faire les choses par elle-même et ainsi peut se  tromper de combat. Menons dans la prière et l’action le bon combat de l’Amour !

Questions :

-Dans ma relation avec Jésus, est ce que je lui parle de tout, est ce que je garde des choses pour moi ?

-Suis-je la servante des intérêts du Royaume, la complice des besoins du Père sur la terre ?

-Est ce que mes actions témoignent de ma foi ?

Exercice:

Prendre un temps de prière et noter tous les points qui me séparent de la confiance filiale, qui me coupent en deux, la honte, le doute, le sentiment d’illégitimité….Tout dans ma vie intéresse Dieu, je suis importante pour Lui, IL désire me combler dans l’intimité et dans toutes mes démarches afin qu’elles soient pleines de Lui et portent du fruit !

 

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)


3ème jour : Tout est dans mon baptême ! 

Toutes les femmes veulent être belles parce qu’elles le sont ! La féminité prends soin, console, éduque, nourrie…tant de belles actions, de beaux reflets de l’amour du Père ! Qu’est-ce-qu’ être prêtre, prophète et roi, une baptisée? Nous sommes au service de la communion à et avec Dieu dans notre vacation sacerdotale, appelées au service du Royaume sur la terre dans notre vocation royale et appelées à témoigner de notre foi en tout, actions, démarches, œuvres…dans notre vocation prophétique ! Nous sommes Marthe et Marie comme deux poumons, comme deux ventricules d’un même cœur qui reçoit et redonne la Vie ! Chère Marthe, la prière c’est le lieu des soins intensifs quand tu es malade d’activisme, pose toi sur Son cœur et Ecoute, Il t’apprendra à manier les marmites de ta vie dans sa Présence, Il ajustera toutes tes actions, les habitera, c’est sure ! Chère Marie, tu as choisi la meilleur part, celle que personne ne pourra t’enlever, mais tu n’en n’es pas restée là, tu t’es levée et tu as couru annoncer la Bonne nouvelle, tu es devenue une missionnaire hors pair, une femme orante et combattante !


Questions :
-Est-ce que l’action, l’activité est un refuge pour moi pour éviter le face à face et les vides de mon âme ?
-Est-ce que la prière est un refuge pour moi pour éviter de me confronter à l’action, au réel de ma vie, à l’engagement de toutes les dimensions de ma vie ?
-Si je suis courbée d’un côté ou de l’autre, puis je demander à Dieu de redresser dans ma position de baptisée debout, prêtre, prophète et Roi ?


Exercice :

Aujourd’hui, rien que pour aujourd’hui comme le disait Ste Thérèse de l’Enfant-Jésus présentez au St Esprit une action que vous devez mener (dans n’ importe quel domaine), parlez-en avec Lui, priez Le de mener les choses selon sa volonté et restez disponible, à son écoute tout au long du jour. Le soir, notez la façon dont vous avez été conduite …..

 

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)


Bonus : Respire !

Lire lentement cette prière :

“OUI” pour aujourd’hui

Jésus me dit : « Que ton oui soit oui et que ton non soit non. » (Jc 5, 12)
Par le OUI de Marie j’entre dans mon OUI à Dieu.
Aujourd’hui je dis OUI au bien et NON au mal.
OUI Seigneur, j’accueille Ton amour et je me laisse aimer,
Très Sainte Trinité : Père, Fils et Saint-Esprit je Vous adore de tout mon être !
OUI Jésus, j’ai confiance en Toi !

OUI Père, je m’accepte tel que je suis,
J’accueille ma petitesse et j’accepte de me laisser transformer par Toi,
Je Te donne mes faiblesses et mes limites. Oh, Christ viens vivre en moi !
Jésus, fais couler Ton précieux Sang dans toutes mes blessures,
Père, j’accueille Ta Miséricorde qui vient guérir ma misère.

OUI Père, j’accepte les autres tels qu’ils sont sans vouloir les changer,
Je Te confie totalement chacun et chacune afin que Tu t’en occupes.
OUI Père, j’accepte les évènements tels qu’ils sont, bons ou mauvais,
Je Te donne toutes les clefs de ma vie pour que Tu la conduises,
OUI, je crois que Tu prends soin de toute ma vie jusqu’au moindre détail.

OUI Jésus, j’accepte de Te mettre à la première place et d’être centré sur Toi,
OUI Saint-Esprit je T’ouvre tout grand mon cœur, remplis-moi de Toi !
OUI Mon Père je m’abandonne à Toi, que Ta volonté soit faite et non la mienne !
Prends le contrôle de ma vie. Père, entre Tes mains je remets mon esprit !

Amen !

Sur votre carnet, notez tous les « non » qui sont montés des profondeurs du cœur au cours de cette lecture, les écrire sur une feuille et déposer cette feuille au pied de la Croix de Jésus, lui demandant qu’Il soit le maître de tout en moi, de mes jours, de mes élans, de mes actions…afin que je respire à fond des deux poumons, action et contemplation pour devenir qui je suis, une VIVANTE !

 

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)