Un esprit de famille

Et voilà, le Saint Esprit est descendu, Il ne quittera plus la terre, en effet, pas d’Ascension du St Esprit dans la Bible ! De la montagne du Sinaï avec le don des tables de la Loi jusqu’au Mont Sion, au Cénacle, tout, absolument tout nous est donné pour vivre de l’Esprit de la famille divine. Le psaume 33,6   dit : « Le Seigneur a fait les cieux par sa parole, l’univers, par le souffle de sa bouche ». La Parole et le Souffle ! Nous avons tout pour entrer dans notre nouvelle naissance d’enfant de Dieu. Qui dit nouvelle naissance, dit nouvelle identité, mais aussi nouveau style de vie, nouvelles pensées, nouvelles façons d’être en relations…désormais notre famille est immense !

Imaginons un peu la maison de cette famille, celle où le Saint Esprit nous conduit : « Il m’a menée vers la maison du vin : l’enseigne au-dessus de moi est : Amour ! Soutenez-moi par des gâteaux de raisins, fortifiez-moi avec des pommes, car je suis malade d’amour ! » Cant 2,4-5

Il s’agit bien d’une maison où ne rentre rien d’autre que l’Amour, où à chaque situation, il n’y a pas d’autre réponse, d’autre solution, d’autre option que l’Amour ! Wouhaou ! Votre cœur ne soupire-t-il pas après cet air divin ? Les profondeurs de nos cœurs de femme n’aspirent-elles pas à ce parfum ? « Nous le savons bien, la création tout entière gémit, elle passe par les douleurs d’un enfantement qui dure encore. Et elle n’est pas seule. Nous aussi, en nous-mêmes, nous gémissons ; nous avons commencé à recevoir l’Esprit Saint, mais nous attendons notre adoption et la rédemption de notre corps. » Rom 8,22-23.

Après 20 ans d’écoute individuelle, ce qui me reste, c’est l’écho de ce soupir d’amour parfois enfoui sous des manteaux d’affliction. Mais aussi, l’ardeur du Saint Esprit à se précipiter dès que l’homme lui donne la permission d’intervenir et de répondre. C’est sûr mes amies, le Saint Esprit nous recherche bien plus que nous le recherchons. Alors, comment favoriser de beaux rendez-vous d’amour entre cette attente de nos âmes et le maître de l’Amour, le Saint Esprit ? Eh bien, en pratiquant l’amour selon l’esprit de notre nouvelle famille. La pratique libère en nous l’Authentique Vie évangélique ! Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus fut experte en la matière : sourire à la personne que nous avons du mal à supporter, ramasser une épingle avec amour… autant de petits actes d’amour qui attirent, qui attisent l’amour en nos cœurs et fait grandir l’esprit de famille

 Mais cela ne suffit pas, car Thérèse avait une vision, tout ce qu’elle faisait elle le faisait pour la conversion des âmes. Vraiment Thérèse avait l’esprit de famille !

Sur ce chemin, le Saint Esprit nous guide, nous rappelle tout, nous encourage, nous console, nous défend, nous montre la Vérité. Mais vraiment sans Lui que ferions-nous ? Il nous est indispensable ! Nous ne le voyons pas comme nous ne voyons pas l’air que nous respirons, mais sans lui nous ne pourrions vivre. Donc, que nous le sentions ou pas, que nous le croyions ou pas, Il est là ! Je sais que tu es là Saint Esprit !

Alors, bien sûr, Pentecôte c’est tous les jours, demandant le feu de la charité qui ne passera pas et accomplira notre adoption plénière. Charité, « cherté, affection » du latin, « charis », grâce et beauté du grec, que tous nos frères et sœurs soient inondés d’affection et de grâce sur notre passage, car nous n’aurons de repos tant que tous rentrent et vivent de l’Esprit de famille. Yala !  Pour l’intercession, l’évangélisation, la collaboration avec le Saint Esprit.